L’Histoire

La maison Louis Audemars & Cie (dite « l’ancienne maison ») fut fondée en 1811 par Louis-Benjamin Audemars dans le hameau du Crêt Meylan près du Brassus dans la Vallée de Joux, en Suisse.

En 1922 mon arrière-grand-père, Louis Audemars-Valette, petit-fils de Louis-Benjamin a écrit une « Notice Historique » (manuscrite et jamais publiée) de l’histoire de l’entreprise.  En 2013 j’ai traduit son récit en Anglais sous le titre « The Story of Louis Audemars & Cie » (Lien au pages en anglais)  Au début c’était seulement pour ma famille et, s’ils s’y intéressaient, mes descendants en Angleterre. Mais au cours des dernières années, une multitude de nouvelles informations ont été dévoilées et j’ai tenu à le publier plus largement.

Une édition en français de L’Histoire de Louis Audemars & Cie a été publiée en mi-mai 2014 – cliquez ici pour en savoir plus.

Louis-Benjamin et ses fils fabriquaient des mouvements et montres de très haute qualité ainsi que des « complications » – mécanismes de précision pour répétitions et chronographes.  Leurs créations – pour la plupart faites à la main – sont considérées parmi les plus belles et fines au monde.

Au début, les horlogers de la région fabriquaient leurs produits « en blanc » – c’est-à-dire sans marque ou signature. Leur production était vendue à des « établisseurs » à Genève, et en fait dans toute l’Europe. Puis les mouvements étaient munis de cadrans, emboités  abrégés et vendus sous la marque ou le nom de l’acheteur, qu’il soit finisseur ou détaillant.  Ainsi, une montre française, allemande, russe ou anglaise de la période aurait bien pu contenir un mouvement provenant de la Vallée de Joux.

L’ambition de Louis-Benjamin était de fabriquer des montres complètes, terminées et signées avec son propre nom.  Il n’a jamais réalisé son rêve (il mourut à l’âge de 51 ans en 1833).

Mais ses fils l’ont achevé.

Leur entreprise était la toute première de la région de la Vallée de Joux à construire des montres complètes, terminées (« d’un bout de laiton » – comme l’on disait) et signées avec leur propre marque.

Malheureusement, les fils étaient meilleurs horlogers que commerçants et l’entreprise fit faillite et fut mise en liquidation en 1885.

Herr Hartmut Zantke a écrit (Allemagne 2003) un livre important sur Louis-Benjamin, ses fils et leurs réalisations. J’étais très heureux de l’aider avec mes archives et la traduction en anglais de la plupart des textes allemands. Une grande partie de ce que j’ai fourni provenait du manuscrit de mon arrière-grand-père.

Dans les premières années du 21e siècle, mais après la publication de Herr Zantke, beaucoup de matériel d’archives (voir les archives perdues – Lien) a été découvert. Certaines pages de ce site décrivent ce matériel, les résultats de nos analyses et l’utilisation que nous en faisons afin de fournir des certificats (Lien) ainsi que des copies des inscriptions des grands livres (Lien), aux collectionneurs, marchands ainsi qu’aux maisons de ventes aux enchères.

12333 Arms 1

Plus récemment (août 2013) nous avons pu augmenter les listes de clients de la société (Lien), leurs employés et ouvriers indépendants (Lien).

J’espère que le nouveau livre (Lien) et les informations sur ce site trouveront des adeptes auprès des collectionneurs, les marchands d’horlogerie ancienne, les antiquaires et quiconque ayant un intérêt pour les montres antiques et leurs histoires.

Si vous cherchez des informations sur l’illustre entreprise horlogère Audemars Piguet («AP»), vous risquez d’être déçu car vous ne trouverez rien sur ce site.

AP fût co-fondée en 1875 par un membre d’une branche collatérale de la même famille (un cousin au second degré de Louis Audemars-Valette).  Il n’y a jamais eu, pour autant que je sache, un lien – commercial ou autre – entre AP et une quelconque entreprise exploitée par notre branche de la famille Audemars.  AP fleurit encore aujourd’hui dans le même village et produit des montres se trouvant parmi les plus belles et les plus compliquées au monde.

Haut de page    Table des matières       Liste d’illustrations    Contact (et commandes)     Introduction

Recent Posts